Le château de Foix, visite en Ariège

Le château de Foix, visite en Ariège
Le château de Foix

Le château de Foix offre une véritable immersion au cœur du Moyen-Age. D’abord du fait de son architecture, avec ses trois tours entourées de hautes murailles qui dominent la cité médiévale. Ensuite parce que les nombreuses pièces à visiter et les décors intérieurs reconstitués vous transporteront au 14e siècle, à l’époque du célèbre Gaston Fébus et de sa cour. Espace muséographique de 2000 m2, ateliers ludiques, escape game, murder party… Vivez à l’heure médiévale en visitant le château de Foix, classé parmi les grands sites d’Occitanie.


Une forteresse symbole de la puissance des comtes de Foix

Les origines du château de Foix remontent aux alentours de l’an Mil, avec la construction d’une première tour et de son enceinte sur un rocher calcaire. Ici d’anciennes grottes sont habitées dès la période préhistorique et à l’époque gauloise, et une agglomération se développe à partir du Haut Moyen-Age.

Grâce à cette position stratégique à 60 m au-dessus de la ville permettant de surveiller les environs et de défendre le site, le nouveau comté de Foix en fait le centre de son commandement. En visitant le château, vous en saurez plus sur la dynastie des comtes de Foix, que fonde Bernard vers 1012 à la mort de son père, le comte de Carcassonne, qui lui lègue les terres de Foix. Au cours des 11e et 12e siècles, les comtes de Foix asseyent leur autorité sur la région qui n’est pas soumise au pouvoir royal à cette époque.

Tout d’abord, le château permet de contrôler l’accès vers la vallée de la Haute Ariège et de garantir la protection des comtes derrière ses remparts imprenables. Mais il est également situé au cœur d’un territoire vaste et riche. Un territoire dont l’expansion sera permise par les alliances, les héritages et les victoires.

Au fil des siècles, le château, souvent convoité, résiste aux nombreux assauts dont il est l’objet. Jamais vaincu, il s’impose comme le symbole de la puissance et de l’indépendance du comté de Foix, notamment lors de l’épisode de la croisade contre les albigeois menée par le pouvoir royal.


Le château de Foix épargné par l’épisode cathare

En 1209, le Pape Innocent III prêche la croisade contre l’hérésie cathare qui se développe en Languedoc dès le 12e siècle, refusant de reconnaître l’Église romaine. Elle conduit alors à la destruction de villes et de châteaux de la région. Après une première croisade menée par Simon de Montfort, une seconde aboutit à la suppression d’une grande partie de la hiérarchie cathare avec le bûcher de Montségur en 1244. Pendant cette période, le comté de Foix compte de nombreux sympathisants et quelques cathares qui connaissent la clandestinité.

Lors de la première croisade, les comtes de Foix tolèrent les hérétiques sur leurs terres, et vont d’ailleurs être soupçonnés d’hérésie. Mais le château n’est pas considéré comme un château cathare car les comtes n’accueilleront jamais d’hérétiques sur place (du moins pas de façon officielle). Conservant ainsi leur patrimoine, ils mettront Simon de Montfort en échec lors d’une tentative d’assaut du château. L’hérésie cathare prend fin dans les années 1320 avec l’assassinat des derniers cathares de la région.

Au début du 14e siècle, après avoir résidé au sein du comté, les seigneurs de Foix quittent leurs terres pour le Béarn qui fait désormais partie de leurs territoires. C’est à cette époque que règne Gaston Fébus (1331-1391), le plus célèbre des comtes de Foix.

Pendant la guerre de Cent Ans, la neutralité des comtes de Foix leur assure une certaine indépendance dans le conflit franco-anglais. Devenus rois de Navarre à la fin du 15e siècle, ils resserrent alors leurs liens avec la cour de France. C’est ainsi que Henri III, roi de Navarre et dernier comte de Foix, est sacré roi de France en 1589. Il prend le nom d’Henri IV. Composée de vingt-deux seigneurs, la dynastie des comtes de Foix prend fin. Quelques années plus tard, en 1607, le comté de Foix est rattaché à la couronne de France.


Le château de Foix et ses évolutions architecturales

D’abord réduit à une tour primitive aux 11e et 12e siècles, le château de Foix est complété par une seconde tour carrée et un bâtiment faisant la liaison entre les deux tours aux siècles suivants. Quant à la troisième tour ronde, elle n’est construite qu’au 15e siècle.

Par la suite, échappant à l’abandon contrairement à de nombreux châteaux qui représentent une lourde charge, le château de Foix devient caserne à partir du 14e siècle puis prison au 18e. Après son classement comme Monument Historique dès 1840, une première restauration menée par un architecte élève de Viollet Le Duc entend redonner au château son allure médiévale. Les bâtiments pénitentiaires sont détruits. Le Conseil Département de l’Ariège acquiert ensuite le monument. Suite à sa transformation dans les années 1950 en musée départemental, il abrite des objets issus de tout le département.


Le renouveau du château de Foix après un vaste chantier de travaux

Après 3 ans d’un vaste chantier, le bâtiment, édifié sous Louis XIV, qui était l’ancien Palais des Gouverneurs devenu Tribunal de Grande Instance, fait place à un espace muséographique de 2000 m2. Dans le même temps, le château fait l’objet d’un programme ambitieux de restauration et d’entretien, retrouvant ainsi son âme médiévale.

Avant de découvrir le château, le parcours de visite débute donc par l’espace muséographique, ludique et interactif. Ici vous partirez sur les traces des comtes de Foix, de leur quotidien et de celui de leurs épouses. Entre conquêtes et défaites, guerres et politique, fêtes et chasse, leur vie n’aura plus de secret pour vous. Pour faciliter cette découverte, la visite comprend des jeux, des vidéos et de nombreux contenus interactifs. Parmi les thèmes abordés, vous découvrirez aussi l’histoire du comté de Foix, de la ville, du château, du catharisme, sans oublier la vie quotidienne, les légendes et les fastes de la cour des comtes au Moyen-Age.

Quant au château, un long travail de recherche a permis de reconstituer ses pièces comme au 14e siècle. C’est ainsi que les décors immersifs de chaque pièce vous feront voyager à l’époque médiévale. Meubles, sièges, tables, lits et armes à l’intérieur de la grande salle d’apparat, de la chambre du comte, de la salle des armes ou encore du scriptorium vous invitent à marcher sur les pas de Gaston Fébus et de sa cour. L’immersion au cœur du Moyen-Age est totale grâce à la mise en scène visuelle, olfactive, auditive et kinesthésique et aux salles thématiques.

Mais peut-être que pour vous le clou de la visite sera les machines de guerre et de construction à échelle 1 sur les terrasses. Trébuchet haut de 16 mètres, pierrière permettant de tirer un boulet par minute, « cage à écureuil », qui servait à lever des blocs de pierre pesant jusqu’à une tonne… Découvrez leur histoire et comment on les utilisait lors des animations.


A ne pas manquer lors de votre visite du château de Foix

  • Une forteresse à la silhouette impressionnante, avec ses 3 tours et ses hautes murailles.
  • A l’intérieur, les pièces (grande salle du banquet, chambre du comte, salle des armes, cachot, scriptorium) aménagées et meublées comme au 14e siècle.
  • Le Livre de la Chasse, dans une des salles du château. Consacré à la passion de Gaston Fébus, il est le symbole de sa renommée. Grâce à la scénographie immersive, plongez dans les scènes tirées des illustrations médiévales du livre.
  • Les ateliers animés par des personnages tout droit venus du Moyen-Age. Voyagez au temps des comtes de Foix en maniant les armes de guerre (arc, arbalète), en apprenant à tailler la pierre ou à forger. Découvrez aussi le fonctionnement des engins de guerre et des machines de construction à taille réelle.
  • L’escape game médiéval, le “Trésor des Cathares”. Entre indices, casse-tête, défis et rebondissements de toutes sortes, menez l’enquête pour tenter de retrouver le fameux trésor.
  • Les Journées Médiévales, début octobre, qui vous transporteront au milieu du 15e siècle. Au programme : musique dans la grande salle de banquet, récits autour de la vie quotidienne médiévale mais aussi combats de chevaliers. Sans oublier les tirs d’artillerie et la restauration à la mode médiévale à la “Taverne de l’ours assoiffé”.
  • Depuis les terrasses et les tours, la vue à couper le souffle sur les Pyrénées et sur la cité médiévale.
  • Découvrez la cité médiévale de Foix. Ruelles pavées, maisons à colombages, gargouilles, passages secrets… Une balade s’impose dans cette ville chargée d’histoire.

Evénements du château de Foix

Découvrez ici tous les événements et les actualités du château.

Événements du château


Horaires et tarifs

Pour préparer votre visite du château de Foix, retrouvez ici les horaires et les tarifs.

Horaires et tarifs


Informations pratiques

Château de Foix
09000 Foix
Tél. : +33 (0)5 61 05 10 10
Site internet du château de Foix


A savoir pour votre visite du château de Foix

La visite se déroule à la fois en intérieur (espace muséographique et salles immersives du château) et en extérieur (terrasses et ateliers participatifs – couverts). Durée de la visite complète : environ 4h.


Services :

  • Stationnement dans les différents parkings de la ville.
  • Boutique (ouverte aux mêmes horaires que le château).
  • Dans toute la partie muséographique, commentaires audio disponibles gratuitement avec le billet d’entrée à l’aide de son smartphone (français, anglais, espagnol, catalan, néerlandais, allemand).
  • Animaux interdits même tenus en laisse.

Accessibilité :

  • Espace muséographique totalement accessible à tous publics et aux fauteuils roulants.
  • Accès au château par un chemin pentu et sur un sol pavé qui peut être glissant par temps de pluie. De bonnes chaussures sont ainsi recommandées.
  • Accès difficile aux personnes à mobilité réduite compte tenu de la situation du château de Foix sur un éperon rocheux (cheminements pentus, nombreux escaliers, sol parfois inégal…). La visite des tours en fauteuil roulant ou en poussette est impossible.
  • Accueil des visiteurs malvoyants difficile en raison des nombreux obstacles (marches, dénivellations non signalées…) et des contrastes lumineux très importants.

Crédit photo : © Krzysztof Golik, licence CC BY-SA 4.0

Laisser un commentaire

Fermer le menu