La Cité royale de Loches, visite en Indre-et-Loire

La Cité royale de Loches, visite en Indre-et-Loire
La Cité royale de Loches

La Cité royale de Loches compte parmi les rares mais exceptionnelles cités médiévales du Val de Loire, plus connu pour ses châteaux Renaissance. De nombreuses merveilles sont ainsi à découvrir dans cet ensemble fortifié, un des plus beaux de France. Forteresse et donjon, ensemble de remparts du 12e, logis royal gothique, portes médiévales… Plongez au cœur du Moyen-Age en visitant la Cité royale de Loches.


La Cité royale de Loches : une très riche histoire de l’An Mil au 16e siècle, un patrimoine exceptionnel

La cité de Loches se développe dès le 11e siècle avec la construction du donjon rectangulaire entre 1013 et 1035 par Foulques Nerra, comte d’Anjou de 987 à 1040. Ce chef de guerre et prince bâtisseur opposé aux comtes de Blois fait alors de Loches une place majeure au sein de ses possessions. Avec ses 36 m de haut, le donjon est ainsi une véritable prouesse architecturale. En effet, les châteaux de la même époque atteignent seulement entre 10 et 20 mètres.

Puis, au 12e siècle, sous Henri II Plantagenêt, comte d’Anjou et roi d’Angleterre, Loches devient une place stratégique. Henri II fait d’ailleurs élever une enceinte autour du donjon, que ses fils, Richard Cœur de Lion et Jean Sans Terre, renforcent fin 12e – début 13e siècle. Au cours de la guerre qui les oppose au roi de France, Philippe Auguste, ce dernier prend possession de Loches en 1205 après un an de siège. Au milieu du 13e siècle, la cité obtient de Saint Louis le statut de ville royale.

C’est alors qu’au début du 15e siècle, le donjon est délaissé au profit du logis royal qui devient un des lieux de résidence favoris de la dynastie des Valois. Dès 1418, Charles VII fait de Loches sa seconde place forte, après Chinon. En mai 1429, après sa victoire à Orléans, Jeanne d’Arc y vient le convaincre de se faire sacrer roi de France à Reims. Agnès Sorel, favorite officielle de Charles VII, quitte elle-même la cour de Chinon pour vivre à Loches.

Charles VII fait élever à Loches son fils, le futur Louis XI. Tandis que ce dernier prend part à la fronde lancée par les grands féodaux contre le roi, la garnison royale de Loches et son capitaine se retournent contre Charles VII. Mais ses troupes lui permettent de reprendre rapidement la ville. Quelques années plus tard, Louis XI achèvera de transformer la forteresse royale de Loches en prison d’Etat.

Les souverains qui succèdent à Louis XI séjournent également à Loches, comme Charles VIII et Louis XII. Anne de Bretagne, qui épouse en secondes noces Louis XII après le décès de Charles VIII, apprécie d’y séjourner et marque le logis royal de son empreinte, à la fin du 15e siècle. Citons aussi François 1er, qui reçoit à Loches l’empereur Charles Quint en 1539. Au 16e siècle, malgré le départ de la dynastie des Valois pour l’Ile-de-France, Loches poursuit son essor. De nombreux édifices parfaitement conservés aujourd’hui datent de cette époque.


A voir et à faire dans les environs de la Cité royale de Loches

Les environs de Loches offrent de nombreuses possibilités pour un week-end ou des vacances. Outre des visites de châteaux, ne manquez pas ainsi les villages classés parmi « Les Plus Beaux Villages de France » comme Montrésor ou « Jardin remarquable » comme Chédigny, célèbre pour son Festival des Roses. Quant à la nature sauvegardée des environs, elle permet de pratiquer de nombreuses activités outdoor. Et pour un aperçu de la gastronomie régionale, poussez la porte des producteurs locaux. Enfin, rendez-vous à l’incontournable ZooParc de Beauval, à seulement 35 km de Loches, pour partir à la découverte de la faune mondiale.


A ne pas manquer lors de votre visite de la Cité royale de Loches

  • Le donjon, l’un des plus anciens et des plus grands donjons d’Europe encore conservés : un témoignage exceptionnel de l’architecture castrale romane.
  • Dans le pavillon d’entrée du donjon, une reconstitution des « cages de Louis XI » (fin 15e). D’après la légende, les prisonniers n’en sortaient jamais, mais elles étaient utilisées plus probablement surtout la nuit ou pour transporter les prisonniers.
  • Depuis le sommet du donjon, la vue panoramique sur la ville, la forêt de Loches et la vallée de l’Indre.
  • Les remparts autour de la cité datant essentiellement du 12e siècle : un remarquable ensemble conservé dans sa quasi-totalité.
  • Le logis royal, association des styles gothique, gothique flamboyant et Renaissance. Il illustre ainsi l’évolution de l’architecture des châteaux en Val de Loire.
  • La collégiale Saint-Ours, remarquable pour son portail sculpté polychrome et ses deux coupoles pyramidales. A l’intérieur : le gisant d’Agnès Sorel, chef-d’œuvre de la statuaire médiévale.
  • Le très riche patrimoine Renaissance de la ville basse. Parmi les choses à voir : l’ancien beffroi de 52 m de haut, des hôtels particuliers, l’hôtel de ville, la Chancellerie, la Maison du Centaure, etc.

Evénements à la Cité royale de Loches

Événements des monuments


Horaires et tarifs

Pour préparer votre visite de la Cité royale de Loches, retrouvez ici les horaires et les tarifs.

Horaires et tarifs


Informations pratiques

Cité royale de Loches
Logis : 5 place Charles VII – 37600 Loches
Donjon : 7 mail du donjon – 37600 Loches
Tél. : +33 (0)2 47 19 18 08
Site internet de la Cité royale de Loches


A savoir pour votre visite de la Cité royale de Loches

Services :

  • Parkings gratuits voitures à 5 minutes / Garages à vélos.
  • Aire de pique-nique (côté logis).
  • Change bébé / Chauffe biberon.
  • Chiens interdits sauf parc Baschet (tenus en laisse).

Accessibilité :

  • Logis accessible en rez-de-chaussée pour les Personnes à Mobilité Réduite.
  • Boucle magnétique à l’accueil-billetterie.
  • Rampe PMR fauteuil roulant dans la cour et le parc du logis royal.
  • HistoPad© du donjon : un parcours spécifique PMR peut être activé sur la tablette pour les visiteurs à mobilité réduite qui ne pourraient pas se déplacer dans l’ensemble des tours.
  • Document de visite en caractères agrandis (donjon et logis royal) en français et en anglais / Plan thermogonflé.
  • Prêt de cannes-sièges pour la visite.

Crédit photo : © Arnaud Deplagne

Laisser un commentaire

Fermer le menu