Périgord Noir : les incontournables pour préparer votre séjour

Périgord Noir : les incontournables pour préparer votre séjour
Le château de Beynac en Périgord Noir © Lionel Druet, Montgolfière et Châteaux

S’il y a bien une destination où on ne peut s’ennuyer, c’est le Périgord Noir. Nous avons été frappés par le concentré de merveilles qu’on y trouve : sites préhistoriques, forteresses médiévales, villages classés parmi « Les Plus Beaux Villages de France », jardins, sites naturels remarquables, gastronomie…

Nous vous avons concocté un itinéraire de quelques étapes incontournables d’après notre propre expérience, afin de vous aider à préparer un week-end ou des vacances en Périgord Noir.

Ce circuit commence à Montignac où fut découverte en 1940 la grotte de Lascaux. Après avoir suivi la vallée de la Vézère jusqu’aux Eyzies, surnommée « la capitale de la Préhistoire », nous passons par Sarlat pour rejoindre au Sud la vallée de la Dordogne et ses châteaux.

Avant de partir à la découverte des fac-similés de Lascaux, nous vous suggérons de vous rendre à Saint-Amand-de-Coly, à seulement 9 km de Montignac pour y voir sa superbe abbatiale romane. Considérée comme la plus belle église fortifiée du Périgord, elle possède un imposant clocher-porche haut de 30 mètres. Depuis le parking situé à l’entrée du village, la vue sur l’abbatiale qui domine les maisons de sa silhouette massive est tout simplement grandiose. Ne rater pas ce détour à Saint-Amand-de-Coly, qui est par ailleurs classé parmi « Les Plus Beaux Villages de France ».

L'abbatiale de Saint-Amand-de-Coly
L’abbatiale de Saint-Amand-de-Coly © Maneva Ramian

Premières étapes de votre circuit en Périgord Noir : sur les traces de nos ancêtres préhistoriques

En Périgord Noir, vous embarquez pour un voyage dans les temps préhistoriques, de – 400 000 à – 5 000 ans. Entre Montignac et les Eyzies, les plus belles découvertes vous attendent. Suivez la vallée de la Vézère, qu’on appelle « la Vallée de l’Homme » et que l’UNESCO a classée Patrimoine mondial de l’Humanité. La concentration des sites préhistoriques de la vallée de la Vézère et de sa proche voisine, la vallée de la Beune, en fait le centre mondial de la Préhistoire.

Préhistoire en Périgord Noir : un choix immense de choses à voir

Les vestiges de l’occupation de ces vallées par l’homme, favorisée par leur relief et leur climat, sont innombrables. Vous n’aurez donc que l’embarras du choix pour vos visites et vos activités. Des gisements, comme celui de la Micoque, ou des abris permettent de comprendre la chronologie des civilisations qui ont occupé les lieux. L’abri Pataud vous propose même de partir sur les pas des archéologues en découvrant un chantier de fouilles.

Mais les lieux les plus emblématiques de la région sont sûrement les grottes préhistoriques qui recèlent des chefs-d’œuvre de l’art pariétal dont certains sont mondialement connus. De nombreuses possibilités de visites s’offrent à vous, dont des sites aux peintures et gravures originales, comme les grottes de Font de Gaume et des Combarelles, à côté des Eyzies. Si vous souhaitez vous rendre à l’une ou l’autre de ces grottes, sachez que le nombre de visites par jour est limité pour des raisons de conservation, et qu’il n’est pas possible de réserver à l’avance. Notre conseil est de vous y rendre très tôt le matin pour avoir une chance d’obtenir vos billets, surtout pendant les périodes de vacances scolaires.

Admirer les chefs-d’œuvre de Lascaux à Lascaux II ou Lascaux IV

Surnommée la « chapelle Sixtine de l’art rupestre », la grotte de Lascaux, parmi les plus belles grottes préhistoriques ornées au monde, abrite près de 1600 dessins et gravures. On y découvre notamment des représentations de chevaux, de cerfs et d’aurochs, et la célèbre scène narrative de l’homme à tête d’oiseau chargé par un bison.

Suite à sa fermeture au public en 1963 pour préserver ses célèbres peintures originales, une première réplique, Lascaux II, donne accès, dès 1983, à 90% des œuvres de la grotte. Ce fac-similé, dont la visite s’effectue en partie au flambeau, présente également l’histoire de Lascaux et les techniques des artistes.

Lascaux II, la visite au flambeau
Lascaux II, la visite au flambeau © Dan Courtice

Depuis 2016, c’est désormais une reproduction de l’intégralité de la grotte originale qu’on peut voir à Lascaux IV. L’association des technologies modernes et des techniques préhistoriques donne un résultat bluffant. Dans une atmosphère comparable à une grotte authentique, le moindre grain de roche est restitué et les peintures sont de véritables copies conformes des originales. On y trouve aussi un éclairage sur les artistes préhistoriques permettant de mieux comprendre ces chefs-d’œuvre. Des parallèles sont également faits avec l’art pariétal d’autres endroits dans le monde et même avec l’art contemporain.

Lascaux IV, reproduction de la grotte
Lascaux IV, reproduction de la grotte © Dan Courtice

Autres activités/idées de visites possibles à faire dans les environs : le château de Losse et ses jardins ; le parc d’activités L’Appel de la forêt ; la grange dimière de La Cassagne.

Les Eyzies, camp de base idéal pour une immersion au cœur de la Préhistoire

Bienvenue aux Eyzies-de-Tayac, là où la science préhistorique est née à la fin du 19e siècle. Saviez-vous ainsi que les premiers squelettes d’hommes de Cro-Magnon ont été découverts en 1868 à quelques pas des Eyzies, au hameau de Cro-Magnon ?

Pour préparer vos visites et vous immerger dans le Périgord préhistorique, rendez-vous au Pôle International de la Préhistoire situé à l’entrée des Eyzies. Ce centre d’information et de documentation propose également des expositions et des ateliers dédiés à la connaissance de la Préhistoire.

Quant au Musée National de Préhistoire, sa collection de 6 millions d’objets préhistoriques est la plus importante de France. Parmi eux, les 18 000 pièces exposées (outils, bijoux, armes, squelettes d’animaux, etc) vous donnent les clefs pour comprendre la vie quotidienne de nos ancêtres et leur environnement.

Au Musée national de Préhistoire, Turkana et pas de Laêtoli
Au Musée national de Préhistoire, Turkana et pas de Laêtoli © P.Jugie – Musée national de Préhistoire

Autres activités/idées de visites possibles à faire dans les environs : le château de Commarque ; l’abri de Cap-Blanc ; les grottes du Roc de Cazelle ; les cabanes du Breuil ; le Parc Le Bournat ; l’Aquarium du Périgord Noir ; le Gouffre de Proumeyssac.

Visite de sites troglodytiques : de la Préhistoire au Moyen-Age

De simples refuges naturels aux temps préhistoriques, les grottes et abris sous roche occupés par l’homme sont devenus au fil des millénaires de véritables habitats troglodytiques. Ils ont fini par former des villages auxquels se sont adossés des forts défensifs au Moyen-Age.

Cheminez au cœur de la falaise à La Roque Saint-Christophe

Pour avoir une vision claire de cette évolution, nous vous suggérons de vous rendre à La Roque Saint-Christophe, qui fait partie des étapes principales que nous avons sélectionnées pour ce circuit en Périgord Noir.

Avec un kilomètre de long, il s’agit d’un des plus grands sites troglodytiques du monde qui compte également parmi les plus anciens, étant occupé par l’homme dès – 55 000 ans. Au 10e siècle, une forteresse troglodytique se développe à même la falaise, puis une cité. La population atteint jusqu’à 1000 à 1500 habitants, et le site est même doté d’un véritable port !

La visite vous fait découvrir l’habitat sur cette falaise où ont été répertoriés une centaine d’abris troglodytiques. Ne manquez pas le film d’animation 3D pour comprendre les transformations du site à travers les millénaires.

Dans la dernière section de la terrasse aérienne principale, longue de 400 mètres et surnommée « le boulevard de l’humanité », on peut voir des reconstitutions de machines de construction de l’époque médiévale. Des démonstrations organisées toute l’année permettent de découvrir leur fonctionnement.

La Roque Saint-Christophe, le Boulevard de l'humanité
La Roque Saint-Christophe, le Boulevard de l’humanité © La Roque Saint-Christophe

Autres activités/idées de visites possibles à faire dans les environs : Saint Léon-sur-Vézère ; canoë avec Canoës A.P.A. ; Castel-Merle.

La Maison Forte de Reignac, un château troglodytique unique en France

Visitez la Maison Forte de Reignac pour comprendre le quotidien des habitants des sites troglodytiques qui servaient de refuge aux populations, notamment pendant les périodes de conflit.

Construit à la fin du 14e siècle sur une falaise occupée par l’homme depuis 20 000 ans, ce « château falaise » est conservé dans un état quasi identique à celui du Moyen-Age. Agrémentée de nombreux éléments défensifs, sa façade cache un nombre insoupçonné de salles aux dimensions impressionnantes. Elles renferment une remarquable collection de mobilier et d’objets d’époque, qui créent une ambiance envoûtante.

La Maison Forte de Reignac, vue aérienne
La Maison Forte de Reignac, vue aérienne © Maison Forte de Reignac

Au début de la visite, partez sur les traces de nos ancêtres en découvrant des originaux et des copies de pièces archéologiques trouvées sur le site, exposés dans le musée de préhistoire. Et avant de partir, faites un détour par l’exposition consacrée à la torture et à la peine de mort, de renommée internationale, qui constitue un autre temps fort de la visite.

Autres activités/idées de visites possibles à faire dans les environs : le village troglodytique de la Madeleine.

Balade à Sarlat, entre patrimoine et gastronomie

La suite de notre itinéraire vous conduit à Sarlat. Cette ville située au cœur du Périgord Noir peut se prévaloir de posséder un exceptionnel patrimoine, avec la plus forte densité de monuments classés et inscrits en Europe. Dans son centre-ville remarquablement restauré, se trouve une concentration impressionnante d’édifices médiévaux et Renaissance.

Etape incontournable d’un séjour en Périgord Noir, Sarlat est ainsi prisée des touristes et aussi des cinéastes qui en ont fait le décor de nombreux films d’époque. Pour profiter au maximum de la magie des lieux, nous vous recommandons de vous y rendre hors saison si possible.

Centre de pèlerinage au Moyen-Age, Sarlat connaît un fort développement économique dès le 12e siècle. Au siècle suivant la cité devient une ville, dont les pouvoirs sont partagés entre les religieux et les institutions municipales. Au 15e siècle, elle obtient de nombreux privilèges pour son ralliement au roi de France pendant la guerre de Cent Ans. Viennent alors s’y installer, en plus des juristes et des clercs de l’évêché, des commerçants, des nobles et des bourgeois, qui font construire de riches demeures.

Sarlat, un haut-lieu du patrimoine

Parmi les plus beaux édifices, ne manquez pas la maison natale de La Boétie, ami de Montaigne, située en face de la cathédrale et construite entre 1520 et 1525, ou encore le manoir de Gisson. Visitez ses appartements reconstitués pour vous faire une idée du quotidien des riches Sarladais au Moyen-Age. Les nombreux passages du cœur historique de Sarlat dévoilent également des édifices semblables à de véritables manoirs tandis que de riches hôtels particuliers bordent certaines rues comme celle des Consuls.

La Lanterne des Morts – un des symboles de Sarlat -, mais aussi le jardin des Enfeux, dont les niches accueillaient les sépultures des notables de la ville, sont d’autres points d’intérêt à ne pas rater. Sans oublier les cours médiévales des Fontaines et des Chanoines, la chapelle romane des Pénitents Bleus, les vestiges d’anciens remparts de la rue du Siège, ou encore la tour de guet du 15e siècle de la rue Rousset, avec ses mâchicoulis. Enfin, admirez la splendide vue sur la ville depuis le sommet de la tour de l’église Sainte-Marie, accessible par son ascenseur panoramique. Réhabilitée par l’architecte mondialement connu Jean Nouvel, l’église Sainte-Marie fait partie de son projet de faire de Sarlat « une ville médiévale du 21e siècle », selon son expression.

Sarlat, vue sur les toits de la ville
Sarlat, vue sur les toits de la ville © Office de Tourisme Sarlat Périgord Noir

Etape gastronomique à Sarlat

A Sarlat, c’est aussi à des découvertes gourmandes que vous êtes conviés. Parmi les boutiques et échoppes de la cité, nombreuses sont celles dédiées à la gastronomie du Sud-Ouest. Truffe noire, foie gras, cèpes, noix, cabécou, fraises… sont autant de produits locaux qui lui valent sa réputation d’excellence dans le monde entier. Découvrez-les sur les marchés, comme celui de la place de la Liberté, dans les nombreux restaurants. Mais aussi chez les producteurs situés autour de Sarlat, ou en participant aux fêtes et aux animations organisées tout au long de l’année.

Autres activités/idées de visites possibles à faire dans les environs : le château de Puymartin ; les Jardins du Manoir d’Eyrignac ; une balade en gyropode avec Gyr-O-Rando ; une randonnée équestre à l’Etrier de Vitrac ; une balade en quad en forêt de Lasserre ; le parc d’activités La forêt des Ecureuils.

Flânez entre falaise et Dordogne à la Roque-Gageac

Classé parmi « Les Plus Beaux Villages de France », La Roque-Gageac est une halte pleine de charme et d’authenticité. Ses ruelles étroites à l’ambiance médiévale, ses demeures Renaissance, ses anciens manoirs et ses échoppes artisanales en font un des villages typiques du Périgord Noir où il fait bon flâner.

La Roque-Gageac, vue générale
La Roque-Gageac, vue générale © Office de Tourisme Sarlat Périgord Noir

Les lieux bénéficient d’une situation stratégique entre la falaise et la Dordogne, si bien qu’ils sont occupés en continu dès la Préhistoire. Durant le Moyen-Age, un fort troglodytique est construit pour défendre le site, qui est une place forte imprenable pendant les grands conflits, notamment la guerre de Cent Ans, puis pendant les guerres de religion. Les marchandises les plus diverses y transitent, permettant à la citadelle de connaître un rapide essor. Sa population atteint alors 1500 habitants.

Partez à la découverte de son riche patrimoine en cheminant à travers les ruelles du village bordées de belles maisons aux toits de lauze ou de tuiles brunes. Vous aussi vous serez probablement étonnés par leur concentration dans un espace aussi restreint. Mais ce qui vous surprendra encore plus devrait être le jardin tropical du village. Son microclimat méditerranéen lui permet en effet d’abriter un véritable jardin exotique où s’épanouissent palmiers, bananiers, figuiers, lauriers-roses, orangers, agaves et cactus, ainsi qu’une bambouseraie.

Enfin, si vous avez envie de découvrir les paysages fabuleux de la vallée de la Dordogne de manière originale, pourquoi ne pas choisir une promenade en gabarre ? Cette embarcation traditionnelle à fond plat, qui transportait au 19e siècle les vins entre le Périgord et Bordeaux, vous fera remonter le temps au fil de l’eau. La Roque-Gageac est aussi un des endroits à partir duquel vous pouvez découvrir la Dordogne en canoë ou en kayak.

Autres activités/idées de visites possibles à faire dans les environs : Gabarres Norbert ; descendre la Dordogne en Stand Up Paddle avec Stand Up Paddle Périgord, ou en canoë avec Canoë Vacances ; Domme ; les Jardins d’Eau de Carsac-Aillac ; le château de Fénelon ; Maison Jouve pour la gastronomie périgourdine (à La Roque-Gageac et à Domme).

Découvrez les forteresses de la vallée de la Dordogne lors de votre séjour en Périgord Noir

Nous vous proposons de finir en beauté votre circuit en Périgord Noir avec deux forteresses emblématiques de la vallée de la Dordogne : le château de Castelnaud et celui de Beynac. Visiter ces forteresses rivales pendant le Moyen-Age, c’est aussi l’occasion de mieux comprendre le conflit qui opposa Français et Anglais pendant près de 300 ans.

Edifiés à partir du 12e siècle à des emplacements stratégiques, en aplomb de la vallée de la Dordogne, les deux châteaux remplissent une fonction défensive tout en fournissant des revenus aux seigneurs qui y imposent des péages.

Suite au mariage en 1152 d’Aliénor d’Aquitaine avec Henri Plantagenêt, futur roi d’Angleterre, le Périgord, qui fait partie de l’Aquitaine, est rattaché au royaume d’Angleterre, et le reste pendant une grande partie des trois siècles qui suivent. Pendant la seconde moitié du 13e siècle, le rôle frontalier de la vallée de la Dordogne s’affirme de plus en plus. Des bastides défensives, françaises ou anglaises, sont construites. Parmi elles, Domme vaut le détour si vous disposez d’un peu de temps. Fondée en 1281 et fortifiée au début du 14e siècle, elle est aujourd’hui classée parmi « Les Plus Beaux Villages de France ».

Finalement, les tensions se renforcent jusqu’à ce qu’éclate la guerre de Cent Ans en 1337. Pendant ce conflit qui prend fin avec la défaite des Anglais à Castillon en 1453, les forteresses de Beynac, principalement aux mains des Français, et de Castelnaud, principalement aux mains des Anglais, ne cessent de s’opposer. Mais tout comme de nombreuses villes du Périgord, elles changent régulièrement de camp et sont à plusieurs reprises détruites puis reconstruites.

Ambiance médiévale garantie au château de Castelnaud

Son donjon carré, ses mâchicoulis et ses enceintes lui donnent une silhouette caractéristique des forteresses médiévales. Restauré depuis la seconde moitié du 20e siècle, le château de Castelnaud compte parmi les plus visités du Sud-Ouest de la France.

Quelques années avant la fin de la guerre de Cent Ans, le roi Charles VII ordonne le siège de Castelnaud qui permet de le restituer définitivement aux Français en 1442. Au cours des siècles suivants, ses propriétaires l’occupent de moins en moins, mais il parvient à échapper aux destructions des guerres de religion. Son utilisation comme carrière de pierres au 19e siècle lui cause toutefois de terribles ravages.

La visite de Castelnaud vous promet de belles surprises. Tout d’abord, son Musée de la guerre au Moyen-Age vous invite à une fascinante découverte de cet art médiéval. Sa collection de plus de 250 pièces d’armes, de canons, d’arbalètes et d’armures anciennes vous permet d’en comprendre les évolutions et de vous plonger dans l’univers guerrier du Moyen-Age. Ensuite, vous pourrez admirer, sur le bastion, face au château, des reproductions de machines de guerre à taille réelle. Votre visite vous mènera aussi sur la terrasse du château d’où le panorama sur les vallées de la Dordogne et du Céou est exceptionnel.

Enfin, le château de Castelnaud propose de nombreuses animations tout au long de l’année, comme la démonstration de tir au trébuchet avec un modèle à échelle un tiers. Complétez votre excursion à Castelnaud par la découverte du village, classé parmi « Les Plus Beaux Villages de France ». Ses ruelles bordées de maisons périgourdines typiques offrent une promenade pleine de charme.

Le village de Castelnaud et son château
Le village de Castelnaud et son château © Château de Castelnaud

Autres activités/idées de visites possibles à faire dans les environs : le château des Milandes ; les Jardins de Marqueyssac ; le Labyrinthe de maïs des châteaux ; canoë/escalade/initiation à la spéléologie avec Couleurs Périgord ; la filature de Belvès.

Beynac, une forteresse parmi les plus puissantes au Moyen-Age et parmi les plus authentiques aujourd’hui

Depuis la terrasse de l’Eperon du château de Beynac, c’est encore une vue imprenable sur la vallée de la Dordogne qui vous attend. Cette situation, au sommet du village du même nom et en aplomb du fleuve lui valut d’ailleurs de compter parmi les forteresses les plus puissantes pendant le Moyen-Age. Aujourd’hui, le château de Beynac est l’un des mieux conservés du Périgord.

Sa salle des Etats du Périgord, qui servait au 15e siècle de lieu de réunion aux barons qui se partageaient ce territoire, rappelle que Beynac fut, pendant le Moyen-Age, un lieu d’exercice du pouvoir politique. Elle possède une architecture remarquable, avec un magnifique plafond voûté. Parmi les autres incontournables de Beynac, ne manquez pas les cuisines du 13e siècle et la barbacane, dispositif défensif qui assurait la protection de l’entrée principale de la forteresse.

Tout comme son voisin Castelnaud, le village qui sert d’écrin au château, Beynac-et-Cazenac, compte également parmi « Les Plus Beaux Villages de France ». Une promenade en gabarre sur la Dordogne vous fera profiter d’une vue à couper le souffle sur la forteresse et sur le village.

Promenade en gabarre : le village de Beynac et son château
Promenade en gabarre : le village de Beynac et son château © Château de Beynac

Autres activités/idées de visites possibles à faire dans les environs : Gabarres de Beynac ; Montgolfière et Châteaux ; le parc archéologique de Beynac ; les Grottes de Maxange ; la truffière de Péchalifour ; Maison Lembert (gastronomie périgourdine).

Pour d’autres idées pour votre week-end ou vos vacances en Périgord Noir, téléchargez l’application Merveilles Médiévales qui propose un circuit « Trésors du Périgord Noir ». Retrouvez-y toutes les étapes présentées dans cet article ainsi qu’une halte au château de Commarque, entre les Eyzies et Sarlat, et aux jardins suspendus de Marqueyssac, pour une pause ressourçante.

Je télécharge l’application :

Profitez au mieux de votre séjour grâce au service de guide interactif inclus dans la version premium de l’application (Android). En plus des briefs audio pour chaque visite, il vous offre une expérience de voyage originale : des commentaires audio se déclenchent suivant votre position GPS, ainsi vous recevez sur la route une sélection de choses à savoir ou à faire dans les environs.

Laisser un commentaire

Fermer le menu