Le palais Jacques Coeur, visite dans le Cher

Le palais Jacques Coeur, visite dans le Cher
Le palais Jacques Coeur

Le palais Jacques Coeur, situé dans le cœur historique de Bourges, est un chef-d’œuvre de l’architecture civile de style gothique flamboyant. Découvrez ici pourquoi cet édifice avant-gardiste construit au 15e siècle est un incontournable de la capitale du Berry.


Le palais d’un des hommes les plus riches du royaume

Jacques Coeur naît à Bourges vers 1400 dans une famille de commerçants. Débutant sa carrière dans les affaires de son père, il connaît une ascension sociale fulgurante. Suite à son mariage avec Macée de Léodepart en 1418, il rentre à la monnaie de Bourges. Il réussit dans le négoce – ses affaires s’étendent jusqu’au Moyen-Orient – et devient tour à tour banquier puis armateur. Il ouvre des comptoirs dans plusieurs villes côtières et crée alors une flotte pour le roi en Méditerranée. Jacques Coeur s’enrichit considérablement et, après un passage à la monnaie de Paris, il devient, en 1438, Grand Argentier du roi Charles VII, l’équivalent du Ministre des Finances et du Budget aujourd’hui. Anobli en 1441, il est très lié au roi à qui il prête de l’argent pour financer ses campagnes de guerre.

C’est en 1443 que Jacques Coeur entreprend à Bourges la construction du futur “palais Jacques Coeur”. Les travaux s’étalent jusqu’en 1451. L’édifice est bâti sur le modèle du château du duc Jean de Berry à Mehun-sur-Yèvre.

Cependant, sa réussite lui vaut de nombreuses jalousies et Jacques Coeur tombe en disgrâce. Charles VII le fait arrêter en 1451 pour crime de lèse-majesté. Jacques Coeur est notamment soupçonné un temps de l’assassinat d’Agnès Sorel, favorite du roi, avec qui on lui prête une liaison. Condamné à la peine de mort en 1453, il rejoint le Pape Calixte III à Rome après son évasion de prison en 1454. Ce dernier lui commande de prendre la tête d’une croisade contre les turcs. Elle le mène jusqu’en Grèce où il meurt sur l’île de Chios en 1456.

Personnage de légende qui a marqué l’histoire du Berry, Jacques Coeur donne son nom en 1961 à la Route Touristique des Châteaux du Coeur de France, dite « Route Jacques Coeur ».


Un bâtiment de nombreuses fois modifié avant d’être restauré

Suite à la condamnation de Jacques Coeur, le roi récupère un temps le palais avant de le rendre à ses enfants. Vendu par son petit-fils Jacques Coeur II, il passe entre les mains de plusieurs familles et est finalement racheté par Colbert en 1679. Ce dernier le revend à la ville de Bourges en 1682. Tour à tour hôtel de ville au 17e siècle, siège de tribunaux et palais de justice à partir de 1820, le palais Jacques Coeur va ainsi subir de nombreuses mutilations de son décor intérieur. Ces remaniements lui aurait fait perdre le tiers de sa surface par rapport à ses origines, alors qu’il s’étendait jusqu’au théâtre Jacques Coeur. C’est de cet emploi comme palais de justice qu’il conservera son appellation de « palais », alors qu’il était autrefois appelé la « Grant’Maison ».

Après son inscription sur la liste des monuments historiques de 1840, il sera l’objet de plusieurs campagnes de restauration et racheté par l’Etat en 1923.


Une architecture avant-gardiste

Construit dans le style gothique flamboyant, avec profusion de décors richement sculptés, le palais Jacques Coeur est un édifice avant-gardiste, qui préfigure les hôtels particuliers de la Renaissance.

L’austérité de sa façade occidentale contraste avec la remarquable ornementation de sa façade orientale et du corps de logis principal. A l’intérieur, un ingénieux système de circulation, associant escaliers à vis, galeries et couloirs de service, permet de relier l’ensemble de l’édifice. Lors de la visite, on note aussi le souci de confort et d’hygiène. C’est ainsi que le palais compte de nombreuses cheminées, étuves et latrines. Mais il ne sera jamais habité par Jacques Coeur. Ce dernier n’utilisera son palais qu’une seule fois, en 1450, pour célébrer l’accession de son fils Jean comme archevêque de Bourges.

Quant à la décoration intérieure, les frises, les sculptures, les cheminées, les escaliers à vis – au nombre de 10 – mais aussi les vitraux et les parquets sont à la mesure de la réussite sociale de Jacques Coeur. Découvrez également une importante collection de peintures et un remarquable mobilier dans la chapelle.

Dans la cour intérieure du palais, se trouvait une statue équestre qui représentait le Roi Charles VII. Elle est la première statue équestre qui apparaît dans un édifice civil. On retrouvera par la suite ce même thème dans de nombreux châteaux et palais.


A ne pas manquer lors de votre visite du palais Jacques Coeur

  • Au cœur du quartier médiéval de Bourges, entre rues piétonnes et maisons à pans de bois.
  • Le décor exceptionnel de sa façade côté rue et de celle du corps de logis principal : admirez la profusion de sculptures reprenant la symbolique royale, les armes de Jacques Coeur, mais aussi ses voyages, les thèmes religieux ou encore des scènes de la vie quotidienne.
  • Sur les façades, les armes de Jacques Coeur (coquilles et cœurs) et sa devise : « A Vaillant Cœur, rien d’impossible ! ».
  • Les magnifiques charpentes en coque de bateau renversée (notamment celle du grenier).

Evénements du palais Jacques Coeur

Découvrez ici tous les événements et les actualités du monument.

Événements


Horaires et tarifs

Pour préparer votre visite du palais Jacques Coeur, retrouvez ici les horaires et les tarifs.

Horaires et tarifs


Informations pratiques

Palais Jacques Coeur
10 bis, rue Jacques Coeur
18000 BOURGES
Tél. : +33 (0)2 48 24 79 42
Site internet du palais Jacques Coeur


A savoir pour votre visite du palais Jacques Coeur

  • Visite libre uniquement.
  • Livret jeu pour les enfants à partir de 7 ans à demander en caisse.
  • Support de visite à disposition ou à télécharger.
  • Audioguide à 3 €.
  • Grands sacs à dos et valises à roulettes interdites. Pas de consigne.
  • Chiens interdits.

Crédit photo : © Remi Mathis, licence CC BY-SA 3.0

Laisser un commentaire

Fermer le menu