L’abbaye de Cerisy-la-Forêt, visite dans la Manche

L’abbaye de Cerisy-la-Forêt, visite dans la Manche
L'abbaye de Cerisy-la-Forêt

L’abbaye de Cerisy-la-Forêt est un chef-d’œuvre typique de l’art roman normand. Etape incontournable sur la route des abbayes normandes, elle est située à 45 mn en voiture à l’ouest de Caen. Nichée dans un écrin de verdure, elle vous impressionnera par sa silhouette imposante et par sa beauté saisissante. Ensemble caractérisé par sa lumière et finesse des détails, elle connut des temps glorieux au Moyen-Age.


Une perle romane en Normandie qui connaît son apogée au 14e siècle

Saint-Vigor, futur évêque de Bayeux, fonde un monastère primitif à Cerisy-la-Forêt dès le 6e siècle. Au cours du 9e siècle, les Vikings, en pleine invasion de la Normandie, ravagent l’abbaye. En 1032, Robert 1er le Magnifique, duc de Normandie et descendant du chef viking Rollon, fonde à Cerisy un nouveau monastère. Il le dédie à saint Vigor et le dote de biens, de terres, de forêts et de privilèges.

Puis, c’est au tour de Guillaume le Conquérant, son fils, de poursuivre cette œuvre. Il fait édifier l’abbaye selon un plan bénédictin, dans le style roman, et lui fait don d’une relique de saint Vigor en 1048. A la fin du 11e siècle, on construit les sept travées de la nef et les fondations de l’abside.

Du 12e au 14e siècles, l’abbaye de Cerisy-la-Forêt connaît un remarquable essor. Elle fonde des prieurés et obtient des privilèges particuliers suite à une bulle pontificale en 1178. Son influence s’étend sur de nombreuses paroisses et prieurés. Elle entretient d’étroites relations avec les monastères du Mont-Saint-Michel, de Caen, de Saint-Ouen, de Jumièges, du Bec-Hellouin et de Fécamp. En 1204, le roi de France, Philippe Auguste, conquiert la Normandie et l’incorpore au domaine royal. L’abbaye ducale de Cerisy-la-Forêt devient alors abbaye royale. Les nombreuses donations qui affluent permettent de réaliser d’importants travaux. En 1260, un don de Saint Louis finance la construction de la chapelle de l’abbé, édifiée selon le modèle de la Sainte Chapelle de Paris.


Déclin et renouveau de l’abbaye de Cerisy-la-Forêt

La guerre de Cent Ans rend nécessaire la fortification de l’abbaye et sa transformation en garnison. En 1418, elle passe aux mains des Anglais jusqu’au retour de la Normandie dans le royaume de France en 1450. C’est alors que le début du 16e siècle, avec l’arrivée du régime de la commende, marque l’amorce du lent déclin de l’abbaye. Les protestants la saccagent en 1562, emportant ou brûlant documents, chartes et autres biens. Cloché foudroyé, incendie ravageant la nef, absence et désintérêt de ses abbés… Le monastère, autrefois rayonnant, est peu à peu laissé à l’abandon.

Mais au 18e siècle, l’arrivée de la congrégation bénédictine de Saint-Maur signe le début d’une nouvelle ère. Elle entreprend d’importants travaux, en reconstruisant notamment le cloître dans le style classique.

La Révolution n’épargne pas le monastère. Les sept derniers moines quittent les lieux en 1791 – l’abbaye de Cerisy-la-Forêt en a compté jusqu’à soixante. L’abbatiale devient l’église paroissiale. La plupart des bâtiments monastiques sont détruits et les terres vendues. En 1840, l’abbaye est inscrite aux Monuments historiques. Depuis 1944, des campagnes de restauration sont régulièrement entreprises pour la restaurer et la valoriser.


L’abbaye de Cerisy-la-Forêt, joyau de l’architecture romane normande

La nef est caractéristique de l’architecture romane de Normandie avec son large vaisseau central recouvert d’une charpente et ses bas-côtés étroits voûtés d’arêtes. Les quatre travées occidentales de la nef dédiées à la paroisse ont été détruites en 1811. En sortant de l’église, on peut observer à gauche les vestiges du 13e siècle qui témoignent des dimensions de la nef initiale. L’abbatiale conserve ainsi aujourd’hui trois travées de sa nef, son chœur et son transept.

Typique lui aussi des abbayes normandes, le plan de l’église est organisé autour de cinq chapelles voûtées, dont la plus importante est positionnée dans l’axe de la nef.

La nef s’élève sur trois niveaux : arcades, tribunes et fenêtres hautes. Au niveau de ces dernières, la galerie de circulation aménagée dans le mur est ici encore caractéristique de l’art roman normand. L’abside percée de quinze fenêtres sur trois niveaux, unique au monde, renforce l’impression d’élévation intérieure qui se dégage de la nef. C’est un véritable flot de lumière qui inonde les lieux, d’où émane une remarquable harmonie. On devine presque déjà l’arrivée de l’art gothique en admirant la finesse et la clarté qui dominent ici. L’abbaye de Cerisy-la-Forêt recèle un autre trésor : les plus anciennes stalles de Normandie, au nombre de quarante.


A ne pas manquer lors de votre visite de l’abbaye de Cerisy-la-Forêt

  • Une exposition permanente (dans le bas-côté droit de l’église) pour en savoir plus sur l’art roman en Normandie.
  • Les bâtiments conventuels du 13e siècle : ils abritent aujourd’hui un musée lapidaire dans une salle basse voûtée d’ogives. A voir : les vestiges des fouilles archéologiques du site, une collection de pavements décorés remontant aux 14e et 15e siècles, des fragments de statues et les vestiges d’un cachot portant des graffitis des 15e et 16e siècles.
  • La chapelle de l’Abbé : bel exemple de l’art gothique normand du 13e siècle, elle renferme un remarquable double lavabo, une collection d’étoles, chasubles et chapes sacerdotales mais aussi des fresques du 15e siècle.
  • La Salle de Justice : elle présente le mobilier des moines et des manuscrits.
  • La très belle vue sur le chevet surmonté de l’abside, du chœur et du clocher, en sortant de l’église et après avoir contourné l’abbatiale.
  • Le parc de sculptures et l’aire de promenade et de jeux (à proximité de l’étang aux moines), pour une pause ressourçante avant de quitter les lieux.
  • En période estivale, mise en valeur de l’abbaye par des illuminations nocturnes à la tombée de la nuit.
  • Le souterrain qui relie l’abbaye à l’étang aux moines, exceptionnellement ouvert pour certaines occasions, par exemple lors des Journées du Patrimoine.

Evénements de l’abbaye de Cerisy-la-Forêt

Découvrez ici tous les événements et les actualités de l’abbaye de Cerisy-la-Forêt.

Événements de l’abbaye


Horaires et tarifs

Pour préparer votre visite de l’abbaye de Cerisy-la-Forêt, retrouvez ici les horaires et les tarifs.

Horaires Tarifs


Informations pratiques

Abbaye Saint-Vigor
Rue Sangles
50680 Cerisy-la-Forêt
Tél. : +33 (0)2 33 57 34 63
Email : contact@abbaye-cerisy.fr
Site internet de l’abbaye de Cerisy-la-Forêt 


A savoir pour votre visite de l’abbaye de Cerisy-la-Forêt

  • Boutique : produits monastiques ou régionaux : confitures, pâtés, confiseries, cosmétiques, CDs, souvenirs, etc).
  • Librairie : titres sur l’histoire et l’histoire de l’art médiéval, les abbayes normandes, la reine Mathilde.
  • Visite guidée (environ 1h15 – accès au Musée lapidaire) : de mai à août, tous les mercredis à 15h ou sur rendez-vous au +33 (0)2 33 57 34 63 ou contact@abbaye-cerisy.fr
  • Aire de promenade et de jeux à proximité de l’étang aux moines.

Crédit photo : photo originale de Jpgel, licence CC BY-SA 4.0

Laisser un commentaire

Fermer le menu